quarta-feira, 29 de abril de 2009

Belíssimo poema numa belíssima interpretação.



Ma liberté interprété par Serge Reggiani

Ma liberté
Longtemps je t'ai gardée
Comme une perle rare
Ma liberté
C'est toi qui m'as aidé
A larguer les amarres
Pour aller n'importe où
Pour aller jusqu'au bout
Des chemins de fortune
Pour cueillir en rêvant
Une rose des vents
Sur un rayon de lune

Ma liberté
Devant tes volontés
Mon âme était soumise
Ma liberté
Je t'avais tout donné
Ma dernière chemise
Et combien j'ai souffert
Pour pouvoir satisfaire
Tes moindres exigences
J'ai changé de pays
J'ai perdu mes amis
Pour gagner ta confiance

Ma liberté
Tu as su désarmer
Mes moindres habitudes
Ma liberté
Toi qui m'as fait aimer
Même la solitude
Toi qui m'as fait sourire
Quand je voyais finir
Une belle aventure
Toi qui m'as protégé
Quand j'allais me cacher
Pour soigner mes blessures

Ma liberté
Pourtant je t'ai quittée
Une nuit de décembre
J'ai déserté
Les chemins écartés
Que nous suivions ensemble
Lorsque sans me méfier
Les pieds et poings liés
Je me suis laissé faire
Et je t'ai trahie pour
Une prison d'amour
Et sa belle geôlière

Et je t'ai trahie pour
Une prison d'amour
Et sa belle geôlière

3 comentários:

susana disse...

De alguma forma isto não me pertence. Não deixo de apreciar, mas não me pertence...
:)

BlueVelvet disse...

Tenho muitas saudades do tempo em que a canção francesa tinha muita importância entre nós.
E este homem, como outro, era genial.
Esta canção, obrigatória, claro.
O Charles Dumont diz-te alguma coisa?
Ta cigarette aprés l'amour

Ta cigarette après l'amour
Je la regarde à contre-jour
Mon amour.
C'est chaque fois la même chose
Déjà tu penses à autre chose
Autre chose.
Ta cigarette après l'amour
Je la regarde à contre-jour
Mon amour.

Il va mourir avec l'aurore
Cet amour-là qui s'évapore
En fumée bleue qui s'insinue.
La nuit retire ses mariés
Je n'ai plus rien à déclarer
Dans le jour j'entre les mains nues.

Ta cigarette après l'amour
Je la regarde à contre-jour
Mon amour.
Déjà tu reprends ton visage
Tes habitudes et ton âge
Et ton âge.
Ta cigarette après l'amour
Je la regarde à contre-jour
Mon amour.

Je ne pourrai jamais me faire
A ce mouvement de la terre
Qui nous ramène toujours au port.
Aussi loin que l'on s'abandonne
Ni l'un ni l'autre ne se donne
On se reprend avec l'aurore.

Ta cigarette après l'amour
S'est consumée à contre-amour
Mon amour.

Beijinhos

Donagata disse...

Sim diz. Este poema é lindíssimo. É pena que a música francesa tenha perdido a sua importância. Havia compositores fabulosos com poemas incríveis e interpretações de um romantismo arrepiante. Se estás atenta, eu, de vez em quando, vou postando alguns. Não os traduzo pois, como poema, perdem a graça.
E sabes que para comprar um disco de música francesa é mais caro do que qualquer outro?

Não entendo.

Beijos.